Since 2017 to QVEMA / Sur la route de l’entrepreneuriat au féminin

Vous nous avez vu sur vos écrans à l’émission
« Qui Veut Être Mon Associé ? » 

Mais avant de vous raconter comment on est arrivés à la télé, on vous fait
un récap’ de l’histoire de La Belle Bouse ! 💩

D’où est née La Belle Bouse ?

Tout est parti de l’idée de Sophie en 2017 qui a constaté qu’on ne trouvait pas de quoi nourrir ses plantes sans produits chimiques. Elle a donc voulu créer son propre fertilisant afin de proposer ce qu’il y a de meilleur pour les plantes et toutes les personnes qui sont sensibles à l’environnement, la composition des produits et la nature.
En créant La Belle Bouse, Sophie veille à valoriser les savoir-faire des producteurs, fournisseurs et prestataires locaux (d’Auvergne Rhône-Alpes) avec qui, le sachet de fertilisant de bouse de vaches a pu voir le jour.


Sophie en 2017 , l'insouciance des débuts
Sophie en 2017 avec le premier sachet de La Belle Bouse

L’évolution du produit …


Nos premier sachet de La Belle Bouse en Février 2017 en collaboration avec le CFPH
(Centre de formation de la promotion d'horticulture) d'Ecully l'école ou Sophie à passé son Bac. 

 

Depuis 3 ans, La Belle Bouse ne cesse de grandir ! Vous avez peut-être déjà croisé ce petit sachet chez votre fleuriste, sur Amazon ou en supermarché ; à Paris, Bordeaux, Lyon ou bien partout ailleurs ?! Elle se décline sous plusieurs formats, du 50 g au 6 kg, et bientôt dans des sachets composables !

 

 

Comment on est arrivées à l’émission « qui veut être mon associé ? »

Tout a commencé d’un mail de Pierre Poizat, le responsable de l’Incubateur Manufactory, qui nous proposait de nous inscrire à cette émission. Nous n'avions aucune idée de ce qui nous attendais mais nous n’avions rien à perdre !

Nous voilà alors lancé dans les procédures du casting de l’émission (business plan, dossier de 50 pages, vidéo de présentation…), puis est venu le jour-J !

Sophie accompagnée de Lina, en stage chez La Belle Bouse sont parties pour Paris, en cette belle journée du mois de juin, prêtes à présenter la société aux jurys de business angel.

Dès notre arrivée à la gare, nous étions déjà des stars : les taxis se battaient pour nous 😂

Bien arrivées dans notre luxueux hôtel F1 de Sarcelle car ce jour-là, plus aucun hôtel n’était disponible à cause du salon du Bourget. Alors nous avons fait des économies en étant installées dans ce F1 (bonjour les douches et toilettes communes 🤢). Nous nous sommes quand même bien détendues et faits belles avec des masques à l’argile. 💆🏻‍♀️🧖🏻‍♀️

Le lendemain matin, après une courte nuit, nous avons sauté dans un taxi direction le studio de tournage de Saint Denis ! C’est parti pour le marathon mise en beauté : maquillage, coiffure et on retrouve Raphaël Girardin notre coach au pitch pour la dernière répétition.
Après quelques mots bienveillants et rassurants de Julien Courbet, nous voilà propulsées sur le plateau.

Tenter de convaincre 5 chefs d’entreprise de renom n’est pas chose facile, a-t-on réussi ce défi ? 🤔