En route vers l'autonomie alimentaire !

L’alimentation autosuffisante ou autonomie alimentaire

Le concept d’être autosuffisant en alimentation :

Cultiver ses aliments permet de réduire notre dépendance aux supermarchés voir même arrêter totalement de consommer des produits de supermarchés. C’est un système qui a de nombreuses causes négatives sur l’environnement, notre santé et pleins d’autres facteurs… 

L’industrialisation alimentaire, c’est-à-dire l’utilisation des pesticides et de produits chimiques, d’OGM, de nombreuses heures de transport, etc… est destinée à répondre à nos besoins nutritionnels mais est responsable d’un certain nombre de dysfonctionnements sanitaires comme l’obésité, les carences alimentaires… En effet, il est important de consommer local et de saison pour éviter d'importer des produits venus de loin. 🚚

(photo : unspash @nathaliarosa) 

Nous pouvons alors, chacun à notre échelle, être des consommateurs responsables et contrôler les aliments qui parviennent dans notre assiette !

Cultiver ses propres légumes dans un potager ou un jardin c’est bien plus qu’un geste responsable, cela permet de contrôler également ce que l’on consomme.

C’est aussi un vrai plaisir pour tout son foyer qui permet d’apprendre aux plus jeunes la consommation des fruits et légumes de saison en apprécier la diversité et leurs qualités.

L’autosuffisance alimentaire va également permettre de redécouvrir et comprendre comment poussent les fruits, les légumes et les céréales. Ils ont meilleur goût et sont plus sains que les aliments industrialisés qui, eux, contiennent souvent des pesticides et ne sont pas récoltés à maturité, comme les tomates par exemple.

En s’orientant vers l’auto-alimentation, nous allons améliorer notre qualité de vie tout simplement !

Tout le monde va alors découvrir les spécifiés du sol, les semences et avoir conscience de l’intérêt de la protection de notre biodiversité.

Et puis, quoi de mieux de que déguster un plat savoureux de légumes bio qu’on a produit soi-même ?

(photo : Pinterest)

Mais alors, comment devenir auto-suffisant en alimentation ? 

Pour développer une auto-suffisance alimentaire saine, il faut bien évidemment une surface sur laquelle cultiver et si possible, de manière écologique.

On peut alors cultiver ses fruits et légumes sous différentes possibilités : 

- Grâce à une serre : méthode idéale pour cultiver sans chauffer. Il en existe différents types, les serres tunnels avec une bâche vont permettre à produire en volume des fruits et légumes ; les serres en verre peuvent accueillir tout types de plantations et il est également possible d'avoir une petite serre sur son balcon pour son jardinage !

La serre permet une bonne condition climatique pour récolter tout au long de l'année !

- Le jardin sur le balcon : des caissons en bois par exemple, permettre de délimiter des espaces pour cultiver ses plantations dans des petites surfaces !

On peut alors y faire pousser ses herbes aromatiques ou des légumes qui poussent rapidement comme les radis.

- Hydroponie : c'est une technique de production hors-sol où les racines des plantes ne plongent pas dans leur environnement naturel, c'est à dire le sol, mais dans un liquide nutritif. Concrètement, l'alimentation minérale de la plante est assurée par une solution nutritive administrée aux racines, fournissant les éléments essentiels pour le bon développement de la plante : l'oxygène dissous, l'eau et les éléments minéraux.

(photo : deavita / jardins animés)

En plus de cette partie végétale, certains ont la possibilité d'élever des animaux pour le plaisir mais aussi pour leurs avantages ! 

En ayant des poules, on peut ramasser et consommer ces propres oeufs. De plus, les poules consomment nos déchets alimentaires ! 🥚🐓

Certains ont parfois la possibilité d'avoir des moutons, des vaches ou des chèvres pour consommer leur lait et faire leur propre fromage ! 🥛🧀

(photo : unspash @relentlessjpg)

Pour conclure, c'est tout bénéfique de pouvoir consommer ses propres produits dans la mesure du possible ; afin de consommer le meilleur !

Chacun peut essayer de réduire la fréquence à laquelle il se rend dans les supermarchés pour le bien-être de son corps et de l'environnement !